La prochaine guerre au coin de la rue

Comme le dit Michael Freund dans le Jérusalem Post, la guerre se prépare au nord, au sud et a l’est.

Je l’indiquais précédemment, le Hezbolah se réarme sous la protection providentielle (…) des forces de l’Onu. De son coté Assad déclare ouvertement que le Golan sera repris par la Force. Et la bande de Gaza a non pas importé des denrées alimentaires, mais des dizaines de tonnes d’armes dont des missiles anti-aériens et antichars. L’Iran quand à elle continue de prôner ouvertement la destruction d’Israël, et son président nous dit tenir ses conseils de Allah lui-même…

La première question à se poser est de savoir si toute cette agitation est concertée. C’est en effet loin d’être impossible, les syriens étant les petits chiens chiens de Téhéran, Damas étant lui-même le principal support des groupes terroristes Hamas et Hezbolah.

Et pourquoi toute cette agitation aujourd’hui ? L’Iran se prépare un jour ou l’autre à être mise au banc des nations occidentales à cause de son programme nucléaire. Et d’un autre coté, Israël est pour la première fois de son histoire dirigée par un réel incapable.

Pourquoi les arabes n’en profiteraient-ils pas ?

Quelles sont les solutions pour contrer les dessins de nos voisins ?

Tout d’abord la prière, dans ce cas-ci plus que dans d’autres, ou la suite est si peu positive, c’est la meilleure solution pour le peuple juif. (C’est d’ailleurs ce qu’écrit Freund dans le J Post)

Tactiquement, il est sérieusement temps d’envisager des frappes ou guerres préventives. Israël ne peut se permettre de se battre sur sa terre, vu l’absence de toute profondeur stratégique. Il faudrait urgemment remplacer ce gouvernement, avec un premier ministre et un ministre de la défense comme les nôtres, autant laisser tomber directement les armes et se rendre.

Le gouvernement qui je l’espère remplacera bientôt Kadima devra être très clair avec ses voisins belliqueux. Il devrait avertir que toute guerre serait pour eux destructrice et joindre les faits à la parole. Il devrait prévenir qu’au moindre tir sur une zone civile israélienne, Tsahal répliquera par la destruction des villes adverses, comme l’ont très bien fait les alliés durant la seconde guerre mondiale. Nous devons absolument rentrer dans une logique de tolérance zéro, sinon il ne pourrait bien rester que le zéro de cette dernière expression, ‘hvS.



1 commentaire

  1. desosseurduweb 25 mars

    ça y est le gouvernement va changer !
    on prend les mêmes, on secoue et on lance ! Tu prends un extrémiste, un centre et un travailliste

Laisser un commentaire

Pépinière des Métiers d'Art... |
Stratégie & Développement |
AE Bonne Conduite |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Jardiniers Moustachus
| Moustapha MAÏGA
| De quoi tu veux qu'on parle?